Émission de radio L'Autre Monde

Pour écouter, cliquez sur l'image! ..............................................
Suivez aussi L'Autre Monde sur YouTube et sur Twitter

lundi 16 mars 2009

Sur Natual News: Des médecins louangeurs de comprimés truquent les résultats des essais cliniques du Bextra, de l’Effexor et du Celebrex

.

Des médecins louangeurs de comprimés truquent les résultats des essais cliniques du Bextra, de l’Effexor et du Celebrex

Mondialisation.ca, Le 14 mars 2009
Natural News

Le PDG d’une compagnie pharmaceutique feint d’avoir un cancer pendant que des médecins louangeurs de comprimés truquent les résultats des essais cliniques du Bextra, de l’Effexor et du Celebrex.


L’esprit de tromperie et de fraude qui imprègne la médecine ordinaire est devenue encore plus évident aujourd'hui, avec Howard Richman, l’ancien vice président d'une compagnie pharmaceutique nommée BIOPURE, qui a simulé son propre cancer et s’est même fait passer pour médecin dans le but de faire croire à un juge fédéral qu'il était en train de mourir d’un cancer du côlon.

Par cette supercherie bizarre, Richman tentait de se sortir d’un procès intenté par la SEC, l’accusant d'avoir induit en erreur des investisseurs. Selon Associated Press, Richman a trompé les investisseurs sur la possible homologation par la FDA d'un produit de remplacement du sang appelé Hemopure, fabriqué à partir de sang de vache. En simulant son propre cancer et en rédigeant une fausse ordonnance médicale, Richman a pu obtenir un ajournement du procès intenté par la SEC, ce qui a en réalité arrêté l'action en justice que sans cela il aurait dû affronter.

Ça vous fait tous vous demander à quel point de bassesse sont réellement tombées les valeurs d'intégrité chez les compagnies pharmaceutiques de nos jours. Si un cadre grassement payé peut feindre d’avoir un cancer pour éviter un procès intenté contre lui parce qu'il a menti à des investisseurs, quelles autres sortes de contrefaçons et de supercheries pourraient bien sortir de ces compagnies ?

Contrefaire les données des essais cliniques du Vioxx et du Celebrex

Pendant ce temps, il a été constaté qu’un chercheur du Baystate Medical Center dans le Massachusetts, le Dr Scott Reuben, a truqué des données reprises dans 21 documents « scientifiques, » publiés de 1996 à 2008 dans des revues médicales révisées par des spécialistes.

Associated Press rapporte aujourd'hui que ces revues ont commencé à désavouer les documents écrits par le Dr Reuben. La revue Anesthesia & Analgesia est revenue sur 10 études du Dr Reuben, et la revue Anesthesiology a aussi entamé des comptes-rendus de rétractation.

Mais les dégâts sont déjà faits : le travail de Dr. Reuben aurait été très largement appuyé par les médecins préconisant les comprimés et les défenseurs des médicaments, qui citent ces études pour « prouver » la sûreté et l’efficacité de ces médicaments. En réalité, pourtant, ces études ont tout simplement été inventées !

Les fictions de Big Pharma et des essais cliniques

C’est en réalité l'histoire d’à peu près tout ce que préconise Big Pharma de nos jours : Tout n’est que fiction enveloppée dans un langage semblant scientifique, mené par des PDG de compagnies pharmaceutiques malhonnêtes et dépravés, et des médecins fourbes qui mentent au monde pour faire plus de fric en préconisant des médicaments dangereux.

Même quand les dirigeants des compagnies pharmaceutiques ne mentent pas à leurs investisseurs ou aux juges, elles trompent encore la FDA et leurs clients sur l’innocuité de leurs médicaments. Grâce à la sélection des essais des remèdes (et à l’enterrement des résultats négatifs), elles abusent la communauté scientifique entière sur les dangers réels de leurs produits chimiques.

La médecine moderne est essentiellement un gros mensonge. Elle ne marche pas. Les gens n’obtiennent pas une meilleure santé des médications et de la chirurgie, mais deviennent de plus en plus patraques.

Le « grand essai clinique » consistant à mettre sous médicaments une nation entière et à observer les résultats, a prouvé de façon parfaitement concluante que des remèdes et de la chirurgie ne résulte pas une bonne nation. C'est le seul procès contre les médicaments qu’ils ne pourront jamais rapporter, bien sûr : alors que les gens subissent une poussée faramineuse du nombre de maladies dégénératives, dépressions, obésité et intoxications chimiques, les compagnies pharmaceutiques tentent de leur faire croire qu'ils sont d’une manière ou d’une autre en meilleure santé en se bourrant de pilules.

Mais les résultats parlent d'eux-mêmes : Big Pharma est un gros mensonge, et les gens qui déterminent son ordre du jour sont eux-mêmes parmi les êtres humains les plus malhonnête et méprisable ayant jamais arpenté cette planète.

Il n'est pas exagéré de dire que, si l'industrie pharmaceutique entière fermait demain, avec tous les médicastres se mettant en grève et tous les cancérologues mourant d’une overdose de chimiothérapie, la santé de la population s'améliorerait aussitôt.

La médecine moderne est devenue l'ennemie de la bonne santé, et ceux qui préconisent les médicaments et la chirurgie sont devenus des briseurs de vies bien rétribués. Nous ferions tous mieux d'abandonner tout simplement la quasi-totalité de la médecine moderne et de conseiller la nutrition, l'exercice, le soleil et la défiance envers les produits chimiques de synthèse créés par l’homme.



Article original en anglais : Big Pharma CEO Fakes Cancer while Pill-Pushing Doctor Fakes Clinical Trial Results for Bextra, Effexor and Celebrex, Natural News, le 12 mars 2009.

Traduction : Pétrus Lombard.



Aucun commentaire: