Émission de radio L'Autre Monde

Pour écouter, cliquez sur l'image! ..............................................
Suivez aussi L'Autre Monde sur YouTube et sur Twitter

mardi 18 novembre 2008

Mission impossible: attraper le défunt Bin Laden

.

Les 7 du Québec


Ce texte ci-dessous a été publié sur Les 7 du Québec le 18 novembre 2008


Mission impossible: attraper le défunt Bin Laden

Zbigniew Brzezinski et Tim Osman (Ossama Bin Laden)

Pour ce faire, vous aurez surement besoin d’une pelle! On serait en mesure de croire qui si Ossama Bin Laden était mort, nous en aurions entendu parler depuis le temps. Mais ceci est présumer qu’il n’existe aucun avantage pour l’establishment d’avoir un ennemi juré qui menace de tout faire sauter à n’importe quelle minute. La justification de courir après les méchants terroristes permet d’étendre l’empire qui a besoin de contrôler les ressources naturelles pour assurer sa survie et son hégémonie. Ceci est bien illustré dans le roman 1984 de George Orwell par le personnage de Emmanuel Goldstein et dans les films hollywoodiens où on assiste toujours au même scénario des bons occidentaux (souvent Américains!) qui vont mener des guerres à l’étranger pour défaire les vilaines crapules.

Il est pratique pour l’élite d’unir le peuple dans la peur d’un ennemi commun qui est insaisissable, mais toujours menaçant. C’est le racket typique de protection du crime organisé: si vous refusez de payer l’argent pour assurer votre “protection”, vous aurez la fâcheuse tendance à passer au feu… Les gouvernements ne sont certainement pas étrangers à cette façon de procéder. C’est la formule Problème-Réaction-Solution. On crée un problème auquel le public va réagir, après quoi on offre une solution déjà préparée qui fera avancer notre agenda qui n’aurait pas eu autrement l’appui populaire comme c’est souvent le cas lorsque les gouvernements veulent partir une guerre, couper dans nos droits et libertés et consolider leur pouvoir sur nos vies. C’est la stratégie de la tension. C’est vieux comme le monde. Un exemple frappant est l’Opération Gladio.

Ceci étant dit, retournons à ce que je disais plus haut: si Bin Laden était mort, nous en aurions entendu parler. Mais encore là, c’est présumer que les médias nous rapportent que la vérité, qu’ils soient impartiaux et indépendants. Malheureusement, ce n’est pas le cas. De plus, il est certain que nous avons été bien mal informé quant à l’identité et l’histoire réelle de Bin Laden, qui ironiquement fut au point de départ recruté par la CIA pour combattre les Soviétiques durant la guerre soviéto-afghane. Tim Osman était apparemment le nom qu’il lui était donné par la CIA. Al Qaïda est un Frankenstein crée par la CIA. Zbigniew Brzezinski, le mentor de Barack Obama, s’en est vanté. Il fut d’ailleurs visité par la CIA alors qu’il se trouvait dans un hôpital à Dubaï deux mois avant les attaques du 11 septembre 2001. C’est que notre terroriste favori, qui n’est pas recherché en relation pour les événements du 9/11(voir ici aussi), souffrait de problèmes rénaux en phase terminale, affecté possiblement de l’hépatite C et/ou de typhoïde.

Il demeure que si on se donne la peine de faire quelques recherches soi-même, on peut trouver plusieurs traces dans les médias traditionnels et alternatifs concernant la mort de Bin Laden.

Voici les plus importantes:

- La dernière fois qu’une transmission de Ossama Bin Laden fut détectée remonte au 14 décembre 2001. (voir aussi cet article)

- Le président George W. Bush et l’ancien Secrétaire à la Défense, Donald Rumsfeld, ont laissé entendre à la fin décembre 2001 qu’ils savaient qu’Ossama était mort, même son de cloche par les analystes des services du renseignement.

- L’ancien président pakistanais Pervez Musharraf a annoncé en janvier 2002 que Bin Laden est probablement mort de défaillance des reins.

- Le président de l’Afghanistan, Hamid Karzaï, déclara en octobre 2002 “Le plus qu’on n’entend pas parler de lui, et plus le temps passe, plus il y a la possibilité qu’il est soit mort ou sérieusement blessé quelque part.

- En juillet 2002, le chef de la division du contre-terrorisme du FBI déclarait que Bin Laden était “probablement” mort.

- Les services secrets de la France et de l’Arabie Saoudite déclarent qu’il est mort.

- Jetez un coup d’oeil sur ces articles publiés dansé: le New York Times; CNN; UK Telegraph; Washington Post;

- Des informations à propos de son testament furent diffusées sur CNN ainsi que d’autres par rapport à son décès par Fox News et le Pakistan Observer, Al Wafd qui est un journal important en Égypte.

- Les fausses vidéo produites depuis 2001 ont semé la confusion dans la population. Pourtant, nombreux sont les experts qui ont analysé ces dites vidéo et qui en sont arrivé à la conclusion qu’elles n’étaient pas véritablement produites par Bin Laden. À ce sujet, voir ces articles: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7.

Pour terminer, il est primordial de savoir que même si le sombre Ossama Bin Laden était encore vivant, il faudrait questionner le gouvernement américain à savoir pourquoi ils ont décidé d’organiser la fuite de quelques milliers de Talibans et de membres du réseau Al Qaïda de la ville de Kunduz en Afghanistan vers le Pakistan en novembre 2001, suite à l’invasion des forces américaines.

Voir cette vidéo.

Allez, assez d’indices agent 007! C’est le temps de se mettre à la tâche, une récompense de $US25 millions vous attend pour sa capture!

Aucun commentaire: