Émission de radio L'Autre Monde

Pour écouter, cliquez sur l'image! ..............................................
Suivez aussi L'Autre Monde sur YouTube et sur Twitter

lundi 17 mars 2008

Le site Come4news, censuré en Tunisie par les autorités

.



Je publie ce texte sur Les Nouvelles Internationales et le fais circuler parce que c’est de notre responsabilité de former un noyau dur dans la blogosphère de citoyens engagés pour la liberté d’expression et de circulation de l’information. Si nos frères et soeurs sont affectés par la censure, c’est à nous de nous tenir ensemble et de faire en sorte que les gens et pays qui font de la censure soient sous les projecteurs et clairement identifiés comme étant une nuisance et une atteinte à nos droits et libertés. Pourquoi se laisser faire par un petit groupe qui a peur de la vérité, alors que nous sommes des millions et des millions de citoyens qui veulent la vérité?

Le site Come4news, censuré en Tunisie par les autorités


le 17 mars 2008

Par: Blaise profil | site


Le site Come4news, censuré en Tunisie par les autorités
photo : Cernavoda (Flickr)

Le site de journalisme "citoyen", Come4news, devenu l’un des 3000 sites les plus fréquentés de Tunisie, s’est trouvé censuré par les autorités la semaine dernière. En conséquence, naturellement, les citoyens de ce pays n’y ont plus accès.

Le site de journalisme "citoyen", Come4news, devenu l’un des 3000 sites les plus fréquentés de Tunisie, s’est trouvé censuré par les autorités la semaine dernière. En conséquence, naturellement, les citoyens de ce pays n’y ont plus accès.

Manifestation à la fois du succès grandissant de ce support médiatique citoyen, et de sa liberté de ton, la nouvelle de cette censure, si elle fait vivement réagir le président du site, est un très bon signe de sa bonne santé et de sa vitalité.

C’est précisément ce qui rend la demande de levée de l’interdiction nécessaire. Selon wikipédia, la Tunisie est listée parmi les "dix pires ennemis de la presse" pour le comité pour la protection des journalistes et RSF qualifie le pays de "prédateur de la liberté de la presse". La censure n’y serait pas rare : elle y a été rétablie en 1952...

Les journaux en langue française de la grande presse seraient régulièrement censurés, Le Monde, le Figaro, Libération notamment, et les journaux satiriques comme Charlie Hebdo ou le Canard enchaîné y sont totalement interdits de publication.

Sur internet, toujours selon Wikipédia , les serveurs du site "Wikimédia foundation" sont censurés et selon de nombreuses organisations, le pays disposerait de "procédés de censure sur internet parmi les plus stricts du monde

Une journaliste, Sihem bensedrine, qui se bat dans le pays pour la liberté de la presse, a connu la prison durant sept semaines et a été qualifiée de "créature du diable", vipère haineuse" ou encore de "vendue aux sionistes et aux francs-maçons" dans le journal Al Chourouk.

Selon RSF "Mohammed Abbou, avocat auprès de la cour d’appel de Tunis, est emprisonné depuis le 1er mars 2005 suite à la publication sur le site Tunisnews d’un article dans lequel il comparait les tortures infligées en Tunisie à des prisonniers politiques aux exactions des soldats américains à Abou Ghraib, en Irak."

Il existe également une liste de sites censurés dans le pays, le premier d’entre eux étant naturellement celui de Reporter Sans Frontière, mais aussi les sites des opposants au régime ou encore des blogs.

Come4news pourrait avoir rejoint cette liste et, que le directeur du site me pardonne, c’est tout à son honneur. Cela prouve que la participation de chacun à son élaboration permet de développer par l’échange, la prise de conscience de chacun, y compris dans des pays un peu lointains, à travers la francophonie.

Est-il possible de faire rétablir l’accès au site pour les Tunisiens ? Quoi qu’il en soit, l’appel du directeur, Fabien Bardoux, doit être relayé : "Nous avons besoin de votre soutien pour communiquer cette information sur vos blogs, vos sites et vers vos proches : la liberté d’expression est en danger dans certains pays et c’est fort préjudiciable, et nous devons réclamer la levée de cette restriction. "

Si cela peut-être utile, chaque visiteur de ce billet a la possibilité de le copier et de le diffuser, sans restriction. ce ne sera pas seulement utile pour Come4news, le problème est plus général. La liberté de diffuser de l’information, si elle semble être un droit, a parfois besoin d’être rappelée et défendue, aussi il n’est pas inutile de dénoncer certains pays qui ne l’appliquent pas, cette situation étant surtout préjudiciable pour les populations.


2 commentaires:

Dominique Dutilloy a dit...

Bonjour,

suite à la censure exercée par le Gouvernement tunisien à l'encontre du Site Internet come4news, d'autres articles ont été rédigés sur notre site :
- « COME4NEWS , "NOTRE SITE" censuré en Tunisie!!!!! », rédigé par SOPHY(1),
- « Come4News en Tunisie: une popularité qui dérange sur fond de CENSURE », rédigé par Michel(2),
- mon article « Appel lancé à Son Excellence, Monsieur Zine Abedine Ben Ali, Président de la République Tunisienne »(3)

Je vous remercie de bien vouloir parler de ces articles dans votre site...

Dans cette attente, recevez, Madame, Monsieur, mes sincères salutations.

Dominique Dutilloy,
Journalste
( site URL : http://www.come4news.com/mon-profil/userprofile-519.html )
courriel : dominique_dutilloy@yahoo.fr

-----------
(1) http://www.come4news.com/index...w&id=13784
(2) http://www.come4news.com/index...w&id=13766
(3) http://www.come4news.com/index...w&id=13792

eva a dit...

Bonjour

Je découvre votre site, proche du mien, je vais le mettre en lien sur mon blog
http://r-sistons.over-blog.com

Cordialement Eva