Émission de radio L'Autre Monde

Pour écouter, cliquez sur l'image! ..............................................
Suivez aussi L'Autre Monde sur YouTube et sur Twitter

mardi 13 avril 2010

Mais où diable est passé ce H1N1 à la con??!

.

Les 7 du Québec


Ce texte a été publié sur Les 7 du Québec le 13 avril 2010


Mais où diable est passé ce H1N1 à la con??!

François Marginean

(Photo flickr: 姒儿喵喵)

C’est bizarre. Nous avons assisté, l’automne dernier, à la PLUS GRANDE campagne de vaccination de l’histoire du Québec, un moment HISTORIQUE, nous disait-on. Comme tout moment historique, normalement, on en entendrait parler abondamment, surtout s’il s’agit d’un succès. Faites-vous vacciner, pour l’amour de votre prochain, pour les protéger, qu’ils disaient. La campagne de vaccination contre le A/H1N1, avec tout son penchant des relations publiques et publicitaires, aura coûté $146 millions à la province de Québec.

Mais il se trouve qu’une des plus grandes menaces de l’humanité qui promettait de tuer des millions de personnes autour du globe s’est évanoui comme une ombre dans la nuit. Passé le 25 décembre, comme si le Père Noël l’avait éliminé d’un tour de magie comme lui seul sait le faire, le méchant virus A/H1N1 est disparu. Pas seulement disparu du terrain, mais surtout, des médias et de la bouche des autorités et des annonceurs de malheur qui distribuaient hors et déjà sacs à mort pour se préparer à l’hécatombe. La seule solution et la meilleure, nous disait-on, était de se faire vacciner avec des produits à moitié testés et contenant de nombreux ingrédients douteux et potentiellement toxiques pour lesquels les compagnies pharmaceutiques avaient reçu l’immunité judiciaire.

Mais où diable le H1N1 est t-il passé?

Plus personne n’en parle, c’est comme si cette hystérie du H1N1 n’avait jamais existé; mais qu’elle s’était vaporisée!

Même en France, où seulement 7% de la population a décidé de se faire vacciner contre le A/H1N1, pratiquement rien ne s’est passé. Pas de mortalité catastrophique, même chez les non-vaccinés. En fait, autour de 17 000 personnes en seraient décédées, sur la planète entière. C’est environ dix fois moins que la grippe saisonnière normale. Dix fois moins. La grippe saisonnière peut aisément tuer un quart de million (250 000) d’individus par année.

Serait-ce que premièrement, nous avons été terrorisés par des campagnes de peur par les autorités et les compagnies pharmaceutiques pour un virus qui était dix fois moins dangereux que la grippe saisonnière normale et que, deuxièmement, nous avons gaspillé des centaines de millions de dollars pour des vaccins complètement inutiles et potentiellement nocifs? Où sont passé ceux qui nous poussaient à se faire vacciner et qui nous traitaient de tous les noms pour refuser de le faire?

Les détracteurs silencieux

L’article qui a suscité le plus de visiteurs ainsi que de commentaires sur Les 7 du Québec est le Front commun contre les vaccins A/H1N1. Et pour cause. Beaucoup se posaient des questions face à cette hystérie et capharnaüm causés par les autorités de la santé, mais bien peu d’information complète était disponible dans les médias traditionnels et de la part de ces autorités. On n’entendait qu’une chose: allez vous faire vacciner au plus vite. Mais pas ou peu d’information sur les ingrédients de ces vaccins, sur les tests effectués, sur la gravité réelle du virus, sur les risques encourus en se faisant vacciner, sur des méthodes alternatives pour se prémunir de ce virus et pour renforcer son système immunitaire. Qu’une ligne officielle: le virus H1N1 est mortellement dangereux et il faut courir pour aller chercher une dose de la seule solution valable, selon les autorités et les compagnies pharmaceutiques, un vaccin.

Sous cet article ci-haut mentionné, un peu moins de 1000 commentaires ont été enregistrés. La plupart étant des plus enrichissants, mais beaucoup d’autres aussi qui venaient dénigrer et ostraciser quiconque se posait des questions, comme nous le savons maintenant, tout-à-fait légitimes et saines.

Un commentateur disait « on s’en reparle dans un an ou plus, étant donné que le Québec aura prouvé ou invalidé vos inquiétudes avec sa campagne de vaccination à vaste échelle ». Et bien parlons-en immédiatement, puisque le H1N1 a mystérieusement disparu aussi vite qu’il était apparu. Mieux vaut faire l’exercice de retourner en arrière pour éviter de répéter les mêmes erreurs. Voyons comment certains individus se comportaient, en plein milieu de la campagne de terreur contre la population. Ceci n’est pas fait dans l’esprit de se moquer de quiconque, ni de prouver quoi que ce soit, si ce n’est de mettre en lumière la radicalisation d’une frange de la société à l’encontre de ceux qui ont osé se poser des questions légitimes et de refuser de se faire inoculer des produits à l’innocuité et efficacité douteux. Il est important de le faire parce que ces personnes qui ont décidé de juger par elles-mêmes, d’être critiques face au tapage médiatique et à la sévérité prétendue du virus de la grippe porcine, se sont fait qualifié d’irresponsables, de paranoïaques, de complotistes, de dérapage, de mettre en danger les autres et j’en passe, tandis que les détracteurs pro-vaccination sont carrément disparus dans la brume.

Alors la prochaine fois qu’une telle hystérie se déclarera, nous serons peut-être un peu plus lucides et chercherons plus objectivement à savoir ce qu’il en est réellement. De faire les bilans nous permettra peut-être aussi d’éviter de dépenser des millions de dollars inutilement, de mettre en danger la santé des gens, mais aussi de tenir pour responsables ceux qui nous manipulaient sentimentalement pour nous faire vacciner, en jouant avec notre culpabilité et insécurité. Ce n’est qu’en informant une population adéquatement qu’on en arrive à faire des choix éclairés.

Parce qu’en attendant, j’ai toujours l’impression qu’en plein milieu d’un feu de broussaille, on nous a poussé à paniquer et à courir en tout sens, comme une poule sans tête.

Quelques commentaires de détracteurs pro-vaccins H1N1 et mes annotations mesquines!

- » Tapez dans un moteur de recherche
« bienfaits de la vaccination »
41 000 liens, vous aurez un autre son de cloche.
Vous ne cherchez que d’un coté…..alors ça invalide pas mal l’objectivité…
Ce n’est pas parce qu’il y a beaucoup de liens anti-vaccin ici que l’argument a plus de force….l’objectivité ne fonctionne pas comme cela…
Ce n’est pas en citant toute les horreurs passés des autorités qu’on avance non plus…
Ce n’est pas non plus parce que seulement ***** et moi pensons autrement que ça vous donne plus raison..
En tout cas, moi je reste en observation sereine, si la pandémie s’avère dangereuse, j’irai me faire vacciner sinon, je verrai, contente que les pharmacos aient mis au point ce vaccin.
La vérité on la saura bientôt, ceux qui auront écrit n’importe quoi ici, on s’en souviendra, leur crédibilité en prendra un coup. »

Ouch! Leur crédibilité va en prendre un coup! La vérité, on la connait maintenant. Nous savons aussi qui a écrit n’importe quoi. Comment fonctionne l’objectivité déjà??

- «l’histoire démontre que la science n’est plus nécessairement gage de vérité»
Vérité est un mot vide de sens et religieux.
La science peut être détournée à des fins non éthiques, mais les études scientifiques doivent passer par un comité d’éthique pour être approuvées dans la plupart des pays.
Il peut y avoir des erreurs scientifiques (l’erreur est humaine).
Mais dans l’immense majorité des cas, la science est rigoureuse, contrairement au charlatanisme comme les naturopathes, homéopathes, chiropraticiens et ostéopathes, etc et autres arnaques. »

Il semble que les plus grands charlatans furent les compagnies pharmaceutiques, l’OMS et les autorités de la santé… et leur parole ressemble plutôt, aujourd’hui, à du vide et basé sur une croyance plus que de la science…

- « On se base sur les vaccins antigrippaux précédents qui montraient qu’à ce titre d’anticorps, le vaccin est efficace. 95% des gens ont développé ce titre d’anticorps dans les études sur le présent vaccin antigrippal. Mais vous avez raison, seules les études post-vaccination diront avec certitude le véritable taux d’efficacité de ce vaccin-ci.
Et un vaccin moins efficace l’est plus dans une population majoritairement vaccinée. »

Alors, était-ce un test de laboratoire sur la population, finalement? La France, avec son 7% de vaccinés, n’a pas connu de catastrophe. Serait-ce que nos systèmes immunitaires soient assez forts pour combattre et qu’il y ait eu une nette exagération des dangers du H1N1?

- « Seconde anecdote. Ma petite nièce de moins de trois ans s’est fait vacciner il y a plus de huit jours, ce qui signifie qu’elle est maintenant immunisée contre cette sale grippe. Ça aussi me comble d’aise. »

Immunisée pour rien, un risque d’effet secondaire pour rien et même pas de sale grippe à l’horizon! Ce n’est pas très rassurant pour une fillette de trois ans.

- « J’étais au courant de la méfiance des infirmières française. Même que c’est une maudite bonne raison pour un Français de pas vouloir se faire vacciner! Nous, ici, au Québec, on a été clair avec nos infirmières: vous vous faites vacciner ou vous restez la maison sans être payée. Disons que ça encourage le consentement… »

C’est de la coercition criminelle, contre le consentement et la liberté d’un individu, que de les forcer à se faire vacciner. Qui sera tenu comme responsable de ce fait? Où est Yves Bolduc?

- « … j’admire ton courage de continuer à souligner les paralogismes, les erreurs de raisonnements, les faussetés et les mythes que l’on retrouve parmi les billets et commentaires de ce site anti-vaccination et qui montrent bien l’invalidité de leurs thèses. Tes arguments et les contradictions nombreuses que tu remarques chez ces gens (qu’ils ne tiennent malheureusement pas en considération) auront-ils raison de la foi anti-vaccinale ?… »

Invalidité de nos thèses? Paralogismes, erreurs de raisonnements, faussetés et mythes? La prochaine fois, il faudra peut-être être plus objectif et comprendre que les autorités ne sont pas souvent aussi compétents qu’ils n’apparaissent, qu’il faut juger par soi-même, à la lumière des informations qu’on dispose, sur tous les tableaux. Je me demande si la réalité a eu un quelconque effet sur la foi des pro-vaccins.

- « Chers amis et amies,
Je vous sollicite pour faire tous ensemble un Front commun contre le virus A(H1N1).
Tous contre le virus de l’influenza A(H1N1)! Tous pour la santé citoyenne !
Freinons la propagation du virus !
La vaccination : une action citoyenne concrète. Soyons blogueurs-citoyens-solidaires et encourageons-la. »

Une action citoyenne. Manipulation et démagogie. Soyez patriotes et ne trahissez pas la patrie. Relevez votre manche et faites vous vacciner (pour rien).

- « Je te prie de pas embarquer dans les conneries de ***** et de te souvenir que nous parlions de chiffres et des raisons pour lesquelles je me ferai vacciner. Mon propos n’était certainement pas que ce qui se passe ailleurs au monde nous concerne pas, ni que les Polonais et les Ukrainiens peuvent bien crever. Mais que je fais confiance aux autorités publiques de mon pays. Je peux quand même avoir la même confiance pour des pays où j’ai jamais mis les pieds!? »

Faites-vous toujours aussi confiance aux autorités publiques de votre pays? $146M de dollars plus tard et aucune pandémie en vue?

- « Schizo, schizo par ci, schizo, schizo par là… (sur l’air des peintures SICO des années 1980).
Ces gens anti-vaccination ont la foi, si ce n’est pas du délire. Ils agissent exactement comme des religieux. Tenter de les raisonner avec les meilleures preuves scientifiques est malheureusement vain. L’expérience, peut-être, leur redonnera un jour confiance en ce qui a fait ses preuves…
Leur caverne est bien profonde.
Quelque fois, j’aimerais entendre un Nietzsche moderne aphoriser au sujet de ces nouveaux religieux… »

Schizo. Voilà de quoi on traitait les gens qui refusaient de se faire vacciner ou qui posaient simplement des questions critiques face à la campagne de vaccination. Délire, foi, religieux, caverneux, etc. Saurons-nous éviter de telles tactiques de dénigrement la prochaine fois?

- « Ma conclusion: les gens qui sont contre le vaccin essaient de convaincre les gens de ne pas se faire vacciner car ils veulent leur bien. Et vice-versa.
Qui a raison? Trop tôt pour le savoir. On s’en reparlera peut-être au printemps prochain. Cependant, peu importe ce qui arrivera au cours des prochains mois, les « conspirationnistes » continueront de dénoncer ce qu’ils appellent des complots et les pragmatiques continueront de croire aux bienfaits de la science tout en étant d’accord avec les premiers quant aux nombreux dérapages de pharmaceutiques et des gouvernements. »

C’est le printemps. Parlons-en. Les « conspirationnistes » avaient raison et sont en santé, alors que les pragmatiques continuent toujours de croire aux bienfaits de la science (corrompue par les intérêts financiers), mais qui ne font toujours rien pour relever et combattre les nombreux dérapages de pharmaceutiques et des gouvernements et s’amender eux-mêmes. Est-ce que je me trompe?

- « J’ai donc choisi l’approche pragmatique en pesant les pour et les contre. Primo: la très grande majorité des scientifiques et des médecins reconnaissent le danger potentiel du virus A(H1N1). Secundo, la très grande majorité de ces experts recommandent la vaccination. Tertio, j’écoute les gens en qui je fais confiance, soit pour leurs connaissances scientifiques ou peur leur authenticité. J’ai donc fortement apprécié la recommandation du docteur Amir Khadir et j’ai la chance d’avoir un ami qui est chercheur scientifique. Les deux recommandent le vaccin. Ça m’a convaincu. »

Primo: La très grande majorité des scientifiques et des médecins étaient dans le champs à propos du danger réel du virus A(H1N1). Secundo, la très grande majorité de ces experts ont recommandé la vaccination pour rien, avec son lot de risque d’effets secondaires potentiellement graves et parfois mortels. Tertio, il faut faire confiance à soi-même et aux bonnes personnes. Amir Khadir a fait parti du problème et n’a pas su donner de bons conseils. Pourquoi?

- « Tu as aussi écrit un truc qui est complètement faux, chiffres encore à l’appui. Les campagnes de vaccinations sont une vraie manne pour tous les labos, et celle ci l’est en tous cas au moins pour Roche qui fabrique le Tamiflu
Hein? Regarde, jusqu’ici j’ai pris le temps de te répondre, mais si tu commence à me faire dire n’importe quoi, ça va s’arrêter net. J’ai jamais nié que les producteurs de vaccins feraient de l’argent. C’est s’en méfier parce qu’il font de l’argent qui est très très simpliste.
Pour le bénéfice des lecteurs québécois, je vais t’en sortir un chiffre, le seul, que j’ai entendu jusqu’ici, pour le coût des vaccins au Québec: 200 millions de dollars. Même si ça risque d’être plus, et qu’on ne parle bien que des vaccins, ce n’est vraiment pas la mer à boire. »

Une vraie manne, oui. Des centaines de millions de dollars. Pour une pandémie inexistante. N’y a-t-il pas lieu, maintenant, docteur, d’ouvrir une enquête publique et indépendante? Simpliste de se méfier de l’appât de l’argent pour ces multinationales? Ce n’est pas la mer à boire, $146 millions? Pourtant, on ne cesse de nous casser les oreilles ce printemps avec le Québec qui est dans le rouge. Il faut couper, couper, couper partout et taxer, taxer taxer encore plus pour balancer les budgets. Mais ce n’est vraiment pas la mer à boire…

- « De la paranoïa, certains n’aiment pas ça se le faire dire, mais il y en a ici. C’est un site de paranos, je le répète sans me cacher.
Par contre, je ne dis pas que tout le monde ici est parano. Si ça se trouve, plusieurs visiteurs sont débarqués ici seulement à cause du sujet de la vaccination, auquel il est normal et sain de s’intéresser. À ceux là, je dis: si vous voulez avoir peur, vous êtes à la bonne place.
Effectivement, je me suis mal exprimé. Je ne voulais surtout pas dire que le risque de contagion dure six mois. »

Et oui, nous souffrions alors de paranoïa aiguë. Mais ça va mieux maintenant. Dès qu’on questionne la ligne de pensée unique, certains paniquent rapidement et manquent de se questionner eux-mêmes avant de se lancer dans la chasse aux sorcières et aux hérétiques. À éviter comme comportement. Soyons lucides. Il n'est pas paranoïaque ni anormal de se questionner et d’être critiques envers les autorités et les compagnies privés.

- « Je voulais simplement dire que quelqu’un qui reste chez lui les six prochains mois peut bien se câlisser de tout et ne pas se faire vacciner. Il risque peu de l’attraper et de la transmettre. Et dans ce cas-là, oui, ça ne concerne que lui! Mais peu de gens sont dans cette situation. Les gens doivent travailler.
Les médias de masse ne sont pas exempts de défauts, mais croire qu’un journaliste de Radio-Canada ne serait pas fou comme de la marde à l’idée de débusquer un scandale sur les vaccins, un vrai, c’est prouver sa méconnaissance du milieu. Voyons donc! Les « scandales » qu’on aime imaginer ici, sur ce genre de blogues, c’est le wet dream de tout journaliste. Mais encore faut-il des preuves… »

Où sont ces journalistes, alors? Il y a pourtant un scoop juteux ici! Un scoop que nous avons débusqué il y a plus de 5 mois maintenant!

- « C’est bien évident que des gens refusent ou refuseront de se faire vacciner parce qu’ils ont peur! Et si les autres font pression, c’est certainement par peur aussi. L’erreur c’est d’alimenter les peurs avec des fausses informations. Le problème est de discerner les bonnes informations des fausses. Excusez-moi, mais j’aime mieux croire que le Directeur de la Santé publique, mon oncle médecin et les journalistes scientifiques de Radio-Canada que vingt ***** cachés dans l’anonymat et prétendant en savoir plus que des gens qu’il ne connaît même pas! Come on! C’est croire des gens comme ça qui serait complètement irrationnel!
Le problème aussi est que le mal à combattre est un virus contagieux, donc par définition ça concerne tout le monde. La décision de se faire vacciner ou pas ne peut être réduite à une seule préférence individuelle, elle a un impact sur la santé publique. »

L’erreur c’est d’alimenter les peurs avec des fausses informations. Le problème est de discerner les bonnes informations des fausses. Voilà, en effet, l’erreur. Je vous laisse le soin de réévaluer la pertinence du reste de vos croyances, à la lumière de la réalité post-fausse-pandémie… et des leaders de l’OMS qui avouent maintenant avoir eu tort d’agir de la façon dont ils l’ont fait.

- « Et je comprends le principe d’une vaccination massive visant 80% de la population. »

…les Français aussi, à 7% de vaccinés. Ça ne change rien!

- « Ce qui est fascinant chez les conspirationnistes et tous les gens anti-vaccins, c’est de constater à quel point c’est la peur qui les gouverne, et c’est la peur qu’ils propagent… La peur est leur carburant, l’énergie centrale de tout leur système de pensée.
Paranoïa, cela sonne assez proche de « peur », mais l’étymologie signifie « à côté de l’esprit », ce qui est tout aussi significatif…
Cette histoire des vaccins et le site des 7 du Québec m’ont fait découvrir à quel point la paranoïa est présente partout sur Internet et à quel point Internet entretient cette paranoïa… C’est d’intérêt sociologique, par contre. Très intéressant pour une thèse de doctorat en sociologie. »

Et bien il semble que l’Internet nous a mieux servit que toutes les autorités qui ont, elles, généré et joué avec la peur, la culpabilité, la paranoïa pour pousser les gens à se faire vacciner dans cette campagne de vaccination « historique » au Québec et au niveau mondial.

- « Ce n’est pas à moi de fournir ces chiffres, mais à ceux qui se lancent dans une analyse comme l’auteur de ce billet et les commentateurs qui l’appuient.
Tous ont une seule caractéristique :
un énorme biais de sélection des informations. Ça ne vaudrait pas cher dans un mémoire ou une thèse de doctorat… Où est passée l’immense majorité des sources et des études qui sont favorables à la vaccination ? Aucune trace dans les propos intempestifs des interlocuteurs antivaccination.
C’est de la pure propagande idéologique. Rien de scientifique. Pourtant, ils utilisent des arguments qui citent des scientifiques, ce qui montre encore plus leur volonté de tromper les gens : d’une part, ils nient la science, d’autre part, ils veulent nous faire croire des choses avec des arguments d’allure scientifique… Ça pue l’idéologie tout ça. Ça pue l’entrave à la liberté de penser. »

Remarquez encore ici les mots employés: « un énorme biais de sélection des informations », « pure propagande idéologique », « leur volonté de tromper les gens », « ils nient la science », « Ça pue l’idéologie tout ça. Ça pue l’entrave à la liberté de penser ». Qu’en pensez-vous aujourd’hui? N’est-ce pas la vaccination pour de fausses pandémies qui pue l’idéologie et la propagande? Soyons honnêtes et discutons-en, ça en vaut la peine, surtout qu’on a dépensé $146M sur cette campagne!

- « C’est un site satirique, les 7 du Québec, n’est-ce pas?
Le plus drôle en tout cas !
Ha!Ha!Ha!
J’attends les chiffres ! Vous esquivez la question, vous vous ridiculisez chers amis. Vos théories complotistes s’écroulent sous ces données scientifiques et vous en tremblez de peur. C’est votre idéologie propagandiste qui vole en éclats, votre idéologie de l’opinion et du je-suis-certain-de-posséder-la-vérité-cachée ! Voilà pourquoi vous refusez de les révéler ici au grand jour. Ce serait tout votre discours, votre argumentation, votre pensée qui se révélerait à vous comme étant tordue, et cela vous angoisse…
À bon entendeur »

Parlant de se ridiculiser et de théories… quelle version des faits s’est écroulée? C’est avec des arguments comme ceux-là qu’on a tenté de convaincre qu’il était inapproprié de questionner la réalité perçue et véhiculée par les autorités, les médias et les compagnies pharmaceutiques, sans oublier les zélés pro-vaccination. En fait, il semble que la preuve soit faite que les vaccins n’ont PAS éradiqué les maladies qui ont pesé sur l’humanité, mais bien les conditions sanitaires et d’hygiène qui ont prévenu la propagations des maladies.

- « PPS : à part moi, personne ici ne remet en question tout ce que vous vous complaisez à dire dans votre petit groupe . Ce n’est que moi qui crée le débat et devant mes critiques et questionnements, vous démissionnez. Vous préférez avoir raison coûte que coûte plutôt que de confronter vos croyances opiniâtres et admettre que la vaccination est bénéfique et que les bénéfices dépassent les risques comme le prouvent les nombreuses études que vous omettez volontairement dans votre thèse exposée ici (ou que vous ne vous donnez pas la peine de consulter par crainte ou par paresse, c’est selon).
À bon entendeur »

Même si la vaccination était bénéfique et que les bénéfices dépasseraient les risques – chose qui demeure toujours à démontrer -, qu’elle en est l’utilité s’il n’y a pas de pandémie ni de danger réel d’un virus? Là est la question.

- « Vive la liberté de choisir la vaccination !
Vous me faites penser aux anti-abortionnistes, chers conspirationnistes anti-vaccination.
Soyons pro-choix ! Laissons l’humain libre de choisir ou non la vaccination en en discutant avec des professionnels qualifiés. La santé, c’est l’affaire de chaque individu. Pas de groupes de pression comme vous, pas de lobbyistes comme vous qui veulent passer leur idéologie et qui n’ont aucune compétence en la matière.
Cessez cette propagande conspirationniste et parlez à votre professionnel de la santé. »

Tel est pris qui croyait prendre. Sans rancune, mais la plupart des professionnels de la santé comme les infirmières refusaient de se faire vacciner, autant en France qu’au Québec. Ici, les hautes autorités ont menacé et réduit au silence ces courageuses et honnêtes infirmières. Parlez-moi de lobbyistes qui veulent passer leur idéologie!

- « Ça dérape ici. »

Je ne saurais dire mieux…

========================

Pour de plus amples informations et sources:

- Front commun contre les vaccins A/H1N1

- Front commun pour les vaccins A/H1N1

- Métier: Dealer de drogue et manipulateur professionnel

- Gouvernements et politiques pour et par les intérêts financiers privés


Ne manquez pas de visiter Les 7 du Québec


Note: Vous êtes invités à voir et lire les commentaires et à y laisser les vôtres sur Les 7 du Québec.

Aucun commentaire: