Émission de radio L'Autre Monde

Pour écouter, cliquez sur l'image! ..............................................
Suivez aussi L'Autre Monde sur YouTube et sur Twitter

samedi 23 février 2008

Commission 9/11 : la CIA pointée du doigt par ses deux co-présidents

.

Commission 9/11 : la CIA pointée du doigt par ses deux co-présidents


Par Kristian Bolduc

le 23 février 2008

Obstruction. Tel est le mot employé par les commissaires Thomas Kean et Lee Hamilton pour désigner l’attitude de l’agence de renseignements envers les membres de la Commission sur les attentats du 11 septembre 2001.

Aucune collaboration, une obstruction systématique aux questions et demandes de la commission, mensonges dans la rétention d’information de prévenus d’Al Quaeda, filtrage et destruction de vidéos de certaines têtes présumées des attentats, etc.

La liste des preuves d’obstruction – qu’on peut trouver dans le livre des deux commissaires, Without precedent : The inside story of the 9/11 commission – s’allonge lorsqu’il est question de la CIA. L’agence, dont la réputation d’être un État dans un État n’est pas surfaite, a fait preuve d’une telle arrogance devant la commission en refusant aux commissaires le droit de questionner directement les membres d’Al-Quaeda qui auraient pu valider – ou non – la version officielle de l’exécutif étasunien. L’ancien directeur du FBI, M. Louis Freeh, a fait remarquer avec justesse que des questions importantes exigent, de la CIA, des réponses tout aussi importantes pour sa propre crédibilité et l’avenir du pays.

Pourquoi une telle obstruction ? Pourquoi avoir détruit autant de preuves potentielles ? Évidemment, ce genre de comportement apporte de l’eau au moulin des tenants de la théorie du complot, ainsi qu’à ceux qui croient que l’exécutif américain, avec Dick Cheney en tête, ont été les facilitateurs de ces attaques (en ouvrant les portes aux attentats).

Que contenaient ces vidéos ? Que révélaient-elles sur les attentats ? Est-ce que la CIA avait peur que les détenus, dont le cerveau présumé des attentas du 11 septembre 2001, Abu Zubaydah, viennent dire publiquement que l’agence a utilisé la torture pour leur faire avouer des crimes qu’ils n’auraient pas commis ou avoué ?

Dans leur livre, pourtant, les deux auteurs fournissent une quantité extraordinaire de preuves d’obstruction et de mensonges provenant de la CIA, lesquelles preuves impliquent aussi le directeur exécutif de la commission, Philip Zelicow, un proche de Condolleezza Rice. Celui-ci, en effet, a contribué à faire dévier la commission vers des conclusions incomplètes et fausses.

James Ridgeway, l’auteur du fameux livre « The five unanswerded questions about 9/11 », rapporte lui aussi les tentatives fructueuses d’évitement de certains membres de la commission (dont Zelicow) face aux nombreuses questions pertinentes des familles endeuillées. Il note la mauvaise foi de commissaires et d’émissaires de la CIA, leur obstruction systématique aux demandes et questions de certains commissaires (notamment Kean et Hamilton). (Sources 1 et 2)

Nous allons voir, dans la seconde partie de cette enquête, que les 5 questions restées sans réponses de Ridgeway mènent directement à l’exécutif américain, et plus précisément vers le vice-président Dick Cheney. Nous allons aussi voir qu’il n’y a pas de hasard entre les agissements de la CIA, les trous dans la preuve officielle et Dick Cheney, l’homme sur qui pèse aujourd’hui le fardeau de la preuve.

Article des deux commissaires paru dans le New-York Times du 2 janvier 2008


Commentaires:


JC William:

De son vivant, René Lévesque qualifiait déjà de "pablum journalistique" la régurgitation de communiqués de presse et de lieux communs que nous sert nos médias de masse.

Le dossier du 9-11 est exemplaire.

La politique du fait accompli et du chantage à l’emploi du complexe militaro-industriel ratissent large. Les émules de détermination sociale à la Bernays aussi…

Ça n’intéresse plus personne sauf ces pauvres débiles légers de conspirationistes nous rabâche-t-on en boucle. "Ya pas d’argent à faire la !" devraient t’ils plutôt affirmer…

C’est pourquoi il est des plus rafraîchissant de constater que via Internet un nombre grandissant de professionnel de tout acabits prennent la peine d’afficher leur dissidence face à la "version officielle" défendue par les mêmes ténors de administration Bush, désormais reconnus pour mentir comme ils respirent.

En voici une liste partielle…

www.patriotsquestion911.com/ www.scholarsfor911truth.org/ http://stj911.org/members/index.html

En gros… 120+ Senior Military, Intelligence Service, Law Enforcement, and Government Officials 320+ Engineers and Architects 70+ Pilots and Aviation Professionals 200+ Professors Question 9/11 200+ 9/11 Survivors and Family Members 120+ Entertainment and Media Professionals

Twenty-five U.S. Military Officers Challenge Official Account of 9/11 – Official Account of 9/11 “Impossible”, “A Bunch of Hogwash”, “Total B.S.”, “Ludicrous”, “A Well-Organized Cover-up”, “A White-Washed Farce” Eight U.S. State Department Veterans Challenge the Official Account of 9/11 – Official Account of 9/11 "Flawed", "Absurd", "Totally Inadequate", "a Cover-up" Seven Senior Federal Engineers and Scientists Call for New 9/11 Investigation – Official Account of 9/11 "Impossible", "Hogwash", "Fatally Flawed" Eight Senior Republican Administration Appointees Challenge Official Account of 9/11 – "Not Possible", "a Whitewash", "False" Seven CIA Veterans Challenge 9/11 Commission Report – Official Account of 9/11 a "Joke" and a "Cover-up"

Tous des caves, imbéciles, idiots, benêts et déficients en manque d’une vie ?

Si vous avez besoin de cette pelure de banane pour rationaliser votre peur de penser par vous même, grand bien vous en fasse, mais personnellement, je me joins à ce mouvement.

Pas parce que je sais ce qui est arrivé, mais précisément parce que je l’ignore et vu que cette tragédie sert à grandement à définir notre réalité, je veux tout simplement en avoir le cœur net.

François:

Bien souvent ce n’est pas le crime qui nuit le plus aux criminels, mais plutôt le cover up qui suit. Plus le crime est complexe, plus le cover up devra l’être, et donc plus susceptible d’être mis à jour.

Dans la version officielle du 9/11 il y a tellement de contradictions, d’illogismes, d’erreurs, de faussetés, de trous, d’obstruction à la justice et d’omissions qu’il devient impossible de comprendre ce qui s’est réellement passé. Et pour cause : on a investi plus d’argent à savoir si Clinton s’était réellement fait faire une pipe par Lewinsky que pour enquêter sur le 9/11, et ceci, deux après le 9/11. C’est les familles des victimes qui ont dû pousser pendant deux ans pour ouvrir une commission d’enquête (bidon). Pendant ce temps, on avait déjà tout envoyé l’acier du 9/11 se faire fondre en Asie (destruction de scène et d’évidence de crime, ce qui est un crime fédéral aux É-U), on a partit la guerre contre le terrorisme et engouffré l’Afghanistan et l’Iraq, tuant des centaines de milliers d’innocents et polluant leur pays à l’uranium appauvri, et perte de nos droits et libertés en Amérique du Nord.

Problème-Réaction-Solution.

La stratégie de la tension.

Le contrôle par la peur.

Si vous allez sur le site du FBI, vous constaterez que Bin Laden, l’homme de la CIA, n’est pas recherché pour les crimes du 9/11 !!! Selon un de leur agent interrogé sur cette question, il répondit qu’ils ne possèdaient pas de preuves solides pour l’incriminer pour le 9/11 !

Autre gros mensonge à saisir : La commission sur le 9/11 a simplement menti sur la nature réelle de la structure des deux tours du WTC 1&2. J’ai sur mon site les vrais plans, et comparés aux plans des structures publiés dans la Commission 9/11, on constate immédiatement que les plans réels montrent une structure beaucoup plus robuste que ceux montrés dans la Commission 9/11. Je peux vous confirmer cela en tant que technicien en architecture.

On a retrouvé de la poudre de béton pulvérisé de l’ordre de centième de micron jusqu’au New-Jersey, de l’autre côté de la rivière. Il n’y aurait jamais eu assez d’énergie produite par le simple écroulement des tours pour faire pulvériser tout le béton en fine poussière, pour faire fondre et pulvériser de l’acier structurel massif, et jeter à terre dans leur totalité les tours WTC 1,2 et 3 à la vitesse de la chute libre.

Il existe plusieurs témoignages de pompiers et du NYPD qui racontent avoir vu et entendu des bombes exploser, sans compter les nombreux clips de médias et les autres témoins qui se trouvaient sur place, comme William Rodriguez. On a même un homme des services de secours qui a un vidéo montrant la scène au WTC7 juste avant son écroulement, et on entend un décompte et des avertissements transmit par radio avertissant de s’éloigner parce que le WTC7 allait s’écrouler ! Même la BBC s’est fait prendre live à annoncer l’effondrement du WTC7 un gros 26 minutes avant que ça arrive pour vrai ! On voit la reporter qui annonce ça et en arrière plan on voit toujours le WTC7 qui se tient debout !

Les 4 avocats, qui représentent les 6 mecs à Guantanamo accusés d’avoir participé au 9/11, ont déclaré hier qu’il voulaient se retirer parce qu’ils savent que le tribunal militaire a déjà préjugé les 6 coupables, peut importe le procès. Le tout est organisé d’avance. Ils ont été torturé pour les faire avouer le crime, et c’est les seules "preuves" qu’ils ont contre eux. Alors pourquoi le gouvernement voudraient t-ils les condamner sur un manque total de preuve ? Parce qu’ainsi on peut cacher les vrais responsables et clamer qu’ils avaient raison avec leur "version officielle".

C’est clair qu’on ne sait pas encore tout ce qui s’est passé ce jour-là, mais ce qui est certain, c’est qu’on nous a mentit. Et on mène une guerre meurtrière contre le "terrorisme" dans le monde et perdons nos libertés pour cette raison. Pour un crime qu’on est loin d’avoir tout élucider.

9/11 est une INSIDE JOB.

Les Nouvelles Internationales, section 9/11.

Aucun commentaire: