Émission de radio L'Autre Monde

Pour écouter, cliquez sur l'image! ..............................................
Suivez aussi L'Autre Monde sur YouTube et sur Twitter

mercredi 9 octobre 2013

L'Autre Monde 9 octobre 2013 : Remise à l'heure des pendules à propos de la Syrie et les armes chimiques, les vaccins et Fukushima



.







L'Autre Monde 9 octobre 2013 : Remise à l'heure des pendules à propos de la Syrie et les armes chimiques, les vaccins et Fukushima
 
Pour écouter, ou pour télécharger, simplement cliquer sur le lien ici:

L'Autre Monde 9 octobre 2013

90 min / Radio de l'UQAM, CHOQ FM

 
Nombre d'émission: 244

Diffusion en direct : Mercredi à 14:00h
Animateur(trice) : François Marginean
Réalisateur(trice) : François Marginean
Archives d'émission
 

 
 
Au programme cette semaine: 


Face à la désinformation et le manque d'informations complètes, voici un condensé de quelques nouvelles qui saura remettre les pendules à l'heure concernant la situation réelle entourant la Syrie et les fameuses armes chimiques, Fukushima, la vaccination, la manipulation de la population par les pouvoirs politiques et les grands médias corporatifs et plus encore!

C'est en rendez-vous le mercredi 14h sur les ondes de CHOQ FM, la radio officielle de l'Université du Québec à Montréal !
 


***Hyperliens vers les sources des informations discutées sur l'émission d'aujourd'hui: 



Les attaques chimiques de la Ghouta : Une opération sous fausse bannière appuyée par les États-Unis? Tuer des enfants syriens pour justifier une intervention militaire « humanitaire »

Mondialisation.ca, 07 octobre 2013


Mère Agnès Mariam de la Croix, auteure du rapport controversé d’ISTEAMS
Les attaques chimiques qui ont eu lieu dans la Ghouta orientale le 21 août, 2013 pourraient constituer l’opération sous fausse bannière la plus horrible de l’histoire.
Les données disponibles à ce jour, indiquent que de nombreux enfants ont été tués par des « rebelles de l’opposition », que leurs corps ont été manipulés et filmés en vue de blâmer le gouvernement syrien pour les attaques, provoquant ainsi l’indignation et galvanisant l’opinion publique mondiale en faveur d’une autre guerre impériale sanglante menée par les États-Unis.
Tout en confirmant l’utilisation d’armes chimiques contre des civils, le rapport de l’ONU n’a pas identifié les auteurs de ces attaques:
Au lieu de procéder à une enquête non politisée et à une analyse en laboratoire, l’ONU a confié l’enquête sur les allégations d’attaques au gaz neurotoxique en Syrie au professeur Ake Sellstrom, un homme mystérieux cultivant le secret entourant ses recherches et ses relations politico-militaires [...]
Ce vernis cosmétique de neutralité suédoise a été habilement exploité par Israël et l’OTAN, lesquels ont inventé des faussetés par le biais des travaux de Sellstrom à l’ONU, dont le déni des causes chimiques et biologiques du « syndrome de la guerre du Golfe » et les livraisons d’armes chimiques étasuniennes au régime de Saddam Hussein [...]
Il est connu que Sellstrom est le biochimiste à la tête du European CBRNE Center [Centre d'études avancées sur la sécurité et la vulnérabilité sociétale, particulièrement sur les incidents majeurs impliquant des substances (C)himiques, (B)iologiques, (R)adiologiques, (N)ucléaires et (E)xplosives], à l’Université d’ Umeå au nord de la Suède, financé par le ministère suédois de la Défense (FOI) […]
En recherche, l’Université d’ Umeå collabore étroitement avec Technion (l’Institut israélien de technologie), l’université de Haïfa fournissant la technologie de pointe à la Force de Défense d’Israël (FDI) et ses agences de renseignement. Plusieurs ministères, collaborant avec Israël dans la recherche, participent à des études multidisciplinaires au Centre CBRNE de Sellstrom [...]
L’ambassadrice étasunienne à l’ONU Samantha Power a dit très clairement que la « concentration du gaz neurotoxique utilisé en Syrie était plus élevée que celle de l’Irak ». Sa déclaration devrait être reformulée comme suit : « Saddam a peut-être transbordé en Syrie du gaz neurotoxique fourni par les États-Unis, mais le gaz neurotoxique utilisé contre les civils syriens n’était pas le nôtre. »
Il s’agit là du point essentiel du rapport Sellstrom : enlever toute responsabilité à Washington, le principal fournisseur des précurseurs, de la préparation, des technologies de lancement et des systèmes de stockage des gaz neurotoxiques au Moyen-Orient, y compris en Israël, en Égypte, en Libye, en Irak et fort probablement en Syrie (pendant l’ère de bonne volonté de Clinton).
Le rapport de l’ONU sur les armes chimiques utilisées en Syrie manque fondamentalement de crédibilité en raison du bilan trompeur de son inspecteur en chef, Ake Sellstrom, politiquement et financièrement compromis à tous les niveaux. (Yoichi Shimatsu, The Sellstrom Report: The United Nations’ Syria Inspector Shills for NATO and Israel)
A la veille de la publication du rapport de la Mission de l’ONU, un autre rapport soigneusement documenté par Mère Agnès Mariam de la Croix et l’Équipe internationale d’appui à Mussalaha en Syrie (International Support Team for Mussalaha in Syria, ISTEAMS) a été publié et très peu couvert par les médias. (Pour lire le rapport intégral en format PDF, cliquez ici, pdf lourd, téléchargement lent.)
Les conclusions de ce rapport sont sans équivoque : les vidéos que les États-Unis et leurs alliés ont utilisées comme preuve pour accuser le gouvernement syrien sont des mises en scène.
L’étude indique :
« Nous avons décidé d’examiner minutieusement ces vidéos dès que certaines familles dont les enfants ont été enlevés nous ont contactés pour nous informer qu’ils y avaient reconnu les enfants parmi ceux présentés comme victimes des attaques chimiques de la Ghouta orientale [...]
Notre première préoccupation était le sort des enfants que nous voyons dans les images. Ces anges sont toujours seul entre les mains d’hommes qui semblent être des éléments de groupes armés. Les enfants décédés sont sans leur famille et ne sont pas identifiés, et ce jusqu’à ce qu’ils soient enveloppés dans des linceuls blancs pour l’enterrement. De plus, notre étude souligne sans aucun doute que les petits corps ont été manipulé et disposé de manière théâtrale afin de figurer dans la vidéo.
Si les images étudiées ont été éditées et publiées dans le but de présenter des éléments de preuve pour accuser l’État syrien d’avoir perpétré les attaques chimiques dans la Ghouta orientale, nos découvertes incriminent les éditeurs et les acteurs pour avoir falsifié les faits en tuant et en manipulant des enfants non identifiés . [...] (Mother Agnes Mariam de la Croix and the International Support Team for Mussalaha in Syria (ISTEAMS), The Chemical Attacks in East Ghouta Used to Justify a Military Intervention in Syria)
Mahdi Darius Nazemroaya a étudié le rapport. Il écrit :
En faisant de simples observations des images contenues dans les vidéos présentées comme preuve par les États-Unis, l’étude indépendante d’ISTEAMS contredit les affirmations de l’administration Obama et de l’ensemble de la communauté étasunienne du renseignement [...]
Le rapport d’ISTEAMS ne nie pas que des armes chimiques ont été utilisées ou que d’innocents Syriens ont été tués. L’étude fait remarquer logiquement par ses observations qu’il existe des preuves empiriques que les images de l’échantillon de vidéos analysées et qualifiées d’authentiques par la communauté étasunienne du renseignement ont été mises en scène.
Cette constatation est importante, car elle réfute les affirmations des représentants des agences de renseignement étasuniennes ayant déclaré que les vidéos qu’ils ont authentifiées prouvent que le gouvernement syrien a perpétré une attaque à l’arme chimique dans la Ghouta orientale. (Mahdi Darius Nazemroaya, Look With Your Own Eyes: The Videos of the Chemical Attacks in Syria Show Tampered Scenes)
Dans les images présentées par le gouvernement étasunien, de nombreux éléments n’ont aucun sens.

 Le même petit garçon en rouge se trouve dans deux endroits différents

Au moins neuf de ces enfants apparaissent dans deux séquences différentes, dans deux endroits différents

 Un petit garçon qui apparaît dans deux vidéos différentes avec deux scénarios différents
Parmi les importantes conclusions du rapport d’ISTEAMS, on note que malgré les affirmations voulant que les attentats aient tué jusqu’à 1400 personnes, se sont essentiellement des enfants qui apparaissent dans les vidéos et plusieurs cadavres sont présentés dans différentes vidéos, lesquelles auraient été tournées dans des lieux divers.
Bien qu’il remette sérieusement en question l’affirmation selon laquelle le gouvernement syrien était derrière les attaques, le rapport n’a pas été couvert par les médias occidentaux, qui se soumettent à l’empire en répétant les allégations de Washington, lesquelles demeurent sans preuves et n’ont aucune crédibilité.
En outre, une controverse a vu le jour concernant les allégations voulant que les rebelles soient responsables des attaques et qu’ils aient utilisé des armes chimiques fournies par les services secrets saoudiens. Dale Gavlak, co-auteure d’un article contenant ces allégations, veut maintenant se dissocier de l’article et fait face à des menaces. Sa carrière est en péril :
L’article de MintPress, publié le 29 août, contenant des entrevues avec les rebelles, des membres des familles des victimes et des villageois de la Ghouta orientale, allègue que des éléments au sein de l’opposition sont responsables de la présumée attaque aux armes chimiques du 21 août, et que ces munitions ont été fournies par le chef du renseignement saoudien, le prince Bandar bin Sultan [...]
Dale fait l’objet de pressions de plus en plus fortes de la part d’un tiers pour avoir écrit cet article. Le 30 et le 31 août, elle nous a informés, les rédacteurs de MintPress et moi-même, par courriel et par téléphone, que des tiers faisaient d’énormes pressions sur elle relativement à l’article et menaçaient de mettre fin à sa carrière. Elle a ajouté qu’elle croit que ce tiers était lui-même sous la pression du chef du renseignement saoudien, le prince Bandar lui-même, accusé dans l’article d’avoir fourni des armes chimiques aux rebelles.
Le 30 août, Dale a demandé à MintPress de retirer son nom complètement de l’article, affirmant que sa carrière et sa réputation étaient en danger. Elle a ajouté que ces tierces parties réclamaient qu’elle se dissocie de l’article ou ils mettraient fin à sa carrière. Le 31 août, j’ai informé Dale par courriel que je préciserais qu’elle était l’auteure et chercheure de l’article et que Yahya [Ababneh] était le journaliste sur le terrain, mais que nous n’enlèverions pas son nom puisque cela constituerait une violation de l’éthique journalistique. (Phil Greaves, Syria: Controversy surrounding MintPress Chemical Weapons Ghouta Report)
L’information selon laquelle le renseignement saoudien aurait été impliqué dans les attaques chimiques de la Ghouta a été mentionnée par un fonctionnaire de l’ONU ayant requis l’anonymat :
Un haut fonctionnaire des Nations Unies directement lié aux affaires syriennes a déclaré à Al-Akhbar que le gouvernement syrien n’était pas impliqué dans la prétendue attaque aux armes chimiques de la Ghouta : « Bien sûr que non, il (le président Bachar Al-Assad) commettrait un suicide. »
Lorsqu’on lui a demandé qui selon lui était responsable de l’utilisation de munitions chimiques dans la Ghouta, le responsable de l’ONU, qui n’a pas permis que l’on divulgue son identité, a déclaré : « Le renseignement saoudien était derrière les attaques et malheureusement personne n’osera le dire. » Le représentant officiel affirme que cette information lui a été fournie par des rebelles de la Ghouta [...]
Les accusations du représentant officiel de l’ONU reflètent les déclarations faites plus tôt cette année par un autre haut représentant de l’ONU, Carla del Ponte. Dans la foulée des attaques présumées à l’arme chimique à Khan al-Asal, Cheikh Maqsoud et Saraqeb, elle a déclaré à la télévision suisse à qu’il existait « des doutes sérieux et concrets, ne constituant toutefois pas encore des preuves irréfutables », que les rebelles avaient perpétré l’attentat. Mme Del Ponte avait également observé que les inspecteurs de l’ONU n’avaient vu aucune preuve indiquant que l’armée syrienne utilisait des armes chimiques, en ajoutant qu’une enquête plus approfondie était cependant nécessaire. (Sharmine Narwani and Radwan Mortada, Questions Plague UN Syria Report. Who was behind the East Ghouta Chemical Weapons Attack?)
Tout ce qui précède porte à croire cette attaque est l’un des crimes les plus horribles de l’histoire moderne, une mise en scène diabolique qui consistait à tuer de petits enfants, à produire de fausses séquences vidéo et des séances de photos de cadavres, le tout en vue de fabriquer un prétexte pour une intervention militaire en vertu d’un mandat humanitaire.
Les médias de masse ayant occulté ces crimes portent une lourde responsabilité. Le New York Times a calomnié les conclusions de Mère Agnès et son équipe, l’accusant de « défendre le régime » et de « jouer la carte chrétienne ». Le NYT rejette nonchalamment la preuve que les vidéos sont fausses. Lisez le rapport d’ISTEAMS, puis jugez par vous-même.
Les criminels de guerre qui ont conçu et utilisé cette mise en scène diabolique doivent faire face à la justice.
Les procédures du Conseil de sécurité des Nations Unies à l’encontre du gouvernement syrien doivent être suspendues.
Julie Lévesque
Michel Chossudovsky
Article initialement publié en anglais :
Traduction par Mondialisation.ca

Nous invitons nos lecteurs à consulter le rapport d’ISTEAMS, ainsi que les articles et vidéos du Centre de recherche sur la mondialisation ci-dessous. Partagez ces articles et le rapport d’ISTEAMS!
En français :

En anglais :
The Full ISTeam Report The Chemical Attacks in East Ghouta Used to Justify a Military Intervention in Syria, Mother Agnes Mariam and the International Support Team for Mussalaha in Syria (ISTEAMS), Geneva, 15 September 2013  [pdf slow download]
- See more at: http://www.mondialisation.ca/les-attaques-chimiques-de-la-ghouta-une-operation-sous-fausse-banniere-appuyee-par-les-etats-unis-tuer-des-enfants-syriens-pour-justifier-une-intervention-militaire-humanitaire/5352971#sthash.phAmMrda.dpuf



Les États-Unis enlèvent un de leurs ex-agents en Libye –

Le président Obama a donné ordre d’enlever Abu Anas al-Libi (de son vrai nom Nazih Abd al-Hamid al-Ruqhay), le 6 octobre 2013 en Libye. Une équipe de la Delta Force y est parvenue sans faire de victimes.
Même à supposer qu’al-Libi soit une cible légitime pour les États-Unis comme l’a déclaré le secrétaire d’État John Kerry, cet enlèvement constitue une violation du droit international et de la souveraineté de la Libye.
En 1995, ce jihadiste qui avait rejoint Ossama Ben laden au Soudan participa à une tentative avortée d’assassinat du président égyptien Hosni Moubarak. Il se réfugia à Doha (Qatar).
En 1996, les services secrets britanniques (à la fois le MI5 et le MI6) financèrent une cellule d’Al-Qaïda pour assassiner le leader libyen Mouammar el-Kadhafi [1]. Anas Al-Libi servit d’intermédiaire à la transaction et obtint ainsi l’asile politique au Royaume-Uni. Il vécu à Manchester jusqu’à son inculpation, en 2000, aux États-Unis.
En 2000, il avait été accusé par le Tribunal du district sud de New York d’avoir procédé en 1993 au repérage photographique qui aurait permis d’attaquer cinq ans plus tard les ambassades US de Daar es-Salam et Nairobi, le 7 août 1998, tuant 12 États-uniens (et accessoirement 214 autres personnes et faisant plus de 5 000 blessés non-états-usiens). Lorsque la « Liste des suspects les plus recherchés par le FBI » est créée en octobre 2001, il y figure et une récompense de 5 millions de dollars est offerte pour sa capture.
Diverses sources assurent qu’il fut détenu en Iran de 2003 à 2010, date à la quelle il retourne en Libye. Cependant, le 6 juin 2007, Amnesty International affirme qu’il est en réalité détenu dans une prison secrète de la CIA [2].
En décembre 2010, le représentant de la Libye à l’Onu indique qu’Al-Libi et sa famille sont de retour dans son pays dans le cadre d’une paix négociée par Saif el-Islam Kadhafi sous contrôle US. Avec d’autres membres d’Al-Qaïda et sous l’autorité d’Abdelhakim Belhaj [3], il participe, à partir de février 2011 (c’est-à-dire trois mois plus tard), aux opérations de l’Otan en Libye aboutissant au renversement de la Jamahiriya et au lynchage de Mouammar el-Kadhafi. Un des fils d’al-Libi est assassiné en représailles par les nationalistes en octobre 2011.
Enlevé par le secrétariat US à la Défense à Tripoli (Libye) le 6 octobre 2013, Abu Anas al-Libi a été, selon le New York Times, transféré à bord de l’USS San Antonio, en mer Méditerranée, pour y être « interrogé » [4] en dehors de la protection du système pénal US [5]. Il pourrait « éventuellement » être remis dans quelques semaines ou mois à la Justice états-unienne.
L’USS San Antonio est un navire de débarquement dont les cales ont été transformées en prison secrète par l’US Navy. Les détenus y sont interrogés selon un programme basé sur les techniques du Dr. Martin Seligman [6]. L’objectif n’est pas d’obtenir des aveux, mais de conditionner les victimes. Officiellement, le président Barack Obama a fait fermer les prisons secrètes US et a interdit l’usage de la torture.
Les États-Unis n’avaient pas revendiqué d’enlèvement contraire au droit international depuis celui d’Ahmed Abdulkadir Warsame, en Somalie, le 19 avril 2011 (qui fut rendu public deux mois plus tard).

[2] Il figure en n°37 sur la liste de « USA : Off the Record. U.S. Responsibility for Enforced Disappearances in the “War on Terror” »,Amnesty International, 6 juin 2007.
[3] Abdelhakim Belhaj, numéro deux d’Al-Qaïda lors de la guerre contre la Libye et de la guerre contre la Syrie, est un éminent collaborateur de l’Otan. Cf. notre dossier.
[4] “U.S. Said to Hold Qaeda Suspect on Navy Ship”, par Benjamin Wiser et Eric Schmitt, The New York Times, 6 octobre 2013.
[5] “How the U.S. Is Interrogating a Qaeda Suspect”, par Charlie Savage et Benjamin Weiser, The New York Times, 7 octobre 2013.
[6] « Le secret de Guantánamo », par Thierry Meyssan,Odnako/Réseau Voltaire, 28 octobre 2009
- See more at: http://www.mondialisation.ca/les-etats-unis-enlevent-un-de-leurs-ex-agents-en-libye/5353572#sthash.YcXBRQq0.dpuf


Revelations continue to emerge on the weekend US raid of the Libyan capital city of Tripoli and the kidnapping of Abu Anas al-Liby, accused by the administration for a role in 1998 embassy bombings. The story doesn’t sound any better.
Secretary of State John Kerry admitted that the US raid was carried out without any prior notice to the Libyan government, which has expressed opposition to having a foreign military march in and haul off one of their citizens at gunpoint.
Kerry sought to defend the raid as “legal,” though the standard by which that would be the case is totally unclear, and Kerry’s defense basically began and ended with the word “legal,” instead warning preemptively against public criticism of the operation, saying “I think it’s important for people in the world not to sympathize with alleged terrorists.”
Memo to Secretary Kerry: in doing what the US military did, the US government is opening the door to extrajudicial rendition everywhere on the planet, which is completely contrary to national sovereignty of other countries, and the rule of international law.

It is very difficult, but I frequently have to remind myself that after the passage of the Patriot Act, the Homeland Security Act, and the NDAA, the rule of Constitutional law is no more in this country; why should I expect US leadership to respect international law, if the rights and privileges which used to be afforded to American citizens no longer exist?!?
And Secretary Kerry, I do criticize this raid, because, at the end of the day, it was nothing more than a PR stunt, to attempt to diffuse Americans' collective public anger at their alleged leadership in Congress, and President Obama, being unwilling and unable coordinate on the budget, and the debt ceiling.
If President Obama thought, for one moment, that this caper in Libya was going to misdirect public attention for one second about his and Congress' abysmal failure to get a budget moving, I would very strongly, and politely, suggest he think again.





Information importante sur Fukushima avec Jean-Pierre Petit (scientifique)
Jean-Pierre Petit scientifique, ancient directeur de recherche au CNRS, nous parle de Fukushima à l’émission Bob Vous Dit Toute La Vérité. On y apprend que si la situation n’est pas pris en main par les moyens financier et expertise mondiale. Mis novembre 2013 les japonais vont procéder de façon que je qualifirais d’artisanale (et dangereuse) au transfère des 1300 barres de combustibles nucléaire de la piscine numéro 4. 1300 barres qui seront déplacé une à une, donc 1300 chance d’incident majeure !!! Il y a une pétition pour tenter de faire pression sur L’ONU que voici le lien: http://petitions.moveon.org/sign/the-world-community-must


Émission avec Jean-Pierre Petit:
http://www.youtube.com/watch?v=XHqy1MwphpI (Preview)

Source:
http://www.bob-toutelaverite.fr/

Je vous encourage a signer la pétition et a faire circuler l'information partout. Facebook, twitter, site web, prévenir vos amis, contacter vos média locaux, média alternatif, etc. FAITE QUE CELA SOIT UN BUZZ QUE PERSONNE NE PEUX IGNORER S.V.P.
Pour nos médias locaux n'hésiter pas a leur demander de parler du sujet (avec le lien Youtube de Jean-Pierre Petit et la pétition). Si on est nombreux a leur demander la meme chose les chance qu'ils en parle est a la hausse.


October 8th, 2013 | 7 comments
08:08 PM EST on October 8th, 2013 | 8 comments
05:20 PM EST on October 8th, 2013 | 10 comments
03:08 PM EST on October 8th, 2013 | 26 comments
09:07 AM EST on October 8th, 2013 | 40 comments
05:56 AM EST on October 8th, 2013 | 56 comments
04:22 AM EST on October 8th, 2013 | 23 comments
07:32 PM EST on October 7th, 2013 | 167 comments
05:56 PM EST on October 7th, 2013 | 24 comments
04:15 PM EST on October 7th, 2013 | 67 comments
02:59 PM EST on October 7th, 2013 | 46 comments
02:03 PM EST on October 7th, 2013 | 10 comments
02:07 AM EST on October 7th, 2013 | 99 comments
11:15 PM EST on October 6th, 2013 | 20 comments
07:47 PM EST on October 6th, 2013 | 56 comments
06:51 PM EST on October 6th, 2013 | 12 comments
05:42 PM EST on October 6th, 2013 | 18 comments
02:57 AM EST on October 6th, 2013 | 25 comments
07:02 PM EST on October 5th, 2013 | 109 comments
06:02 PM EST on October 5th, 2013 | 9 comments
04:54 PM EST on October 5th, 2013 | 18 comments
03:17 PM EST on October 5th, 2013 | 30 comments

October 5th, 2013 | 24 comments
07:02 AM EST on October 5th, 2013 | 42 comments
12:57 AM EST on October 5th, 2013 | 66 comments
07:28 PM EST on October 4th, 2013 | 62 comments
03:28 PM EST on October 4th, 2013 | 89 comments
01:57 PM EST on October 4th, 2013 | 34 comments
12:38 PM EST on October 4th, 2013 | 87 comments
01:07 AM EST on October 4th, 2013 | 121 comments
09:23 PM EST on October 3rd, 2013 | 25 comments
05:16 PM EST on October 3rd, 2013 | 41 comments
02:37 PM EST on October 3rd, 2013 | 36 comments
11:56 AM EST on October 3rd, 2013 | 19 comments
10:51 AM EST on October 3rd, 2013 | 20 comments
09:52 AM EST on October 3rd, 2013 | 48 comments
07:11 AM EST on October 3rd, 2013 | 6 comments
04:00 AM EST on October 3rd, 2013 | 53 comments
07:26 PM EST on October 2nd, 2013 | 31 comments
05:47 PM EST on October 2nd, 2013 | 24 comments
04:04 PM EST on October 2nd, 2013 | 26 comments
02:54 PM EST on October 2nd, 2013 | 12 comments
12:53 PM EST on October 2nd, 2013 | 40 comments
02:56 AM EST on October 2nd, 2013 | 33 comments


Etude polonaise sur les vaccins


Prog. Health Sci. 2012, Vol. 2, n°1 Neurologic adverse events vaccination 129-141 pdf
 
Effets secondaires neurologiques faisant suite à la vaccination
 
 
Notes prises à partir de ce document extraordinaire :
 
 
http://progress.umb.edu.pl/sites/progress.umb.edu.pl/files/129-141.pdf
 
 
Article de discussion
http://wakeup-world.com/2013/10/03/irrefutable-evidence-shows-vaccines-had-no-health-benefit-or-impact-on-prevention-of-infectious-disease/
 
 
Le système immunitaire du nourrisson par rapport à la vaccination [le meilleur  jamais lu !]
 
 
Page 131
 
Graphique montrant différents niveaux d’immunoglobulines en fonction de l’âge du nourrisson.
Il est à noter qu’un enfant ne possède pas la pleine maturité et la pleine défense immunitaire avant l’âge de 3 ans.
A étudier spécialement l’information avant le note de page [22]
 
Page 132
 
Des maladies allergiques baptisées « épidémie du XXIème siècle. »
35% de la population des pays développés souffrent d’allergies.
Corrélation positive de la maladie associée au vaccin ROR
 
Page 134
 
Symptômes neurologiques après vaccination / toxicité du Mercure / 125 fois plus élevée que la norme considérée sécuritaire.
 
Mort subite après vaccination due à un œdème cérébral et pulmonaire, ainsi qu’à des attaques cardiaques.
 
Page 135
 
Neurotransmetteurs excitateurs et toxine de la coqueluche.
 
Liste des complications neurologiques.
 
Page 137
 
Tableau. 8 : La plus forte baisse de la coqueluche a eu lieu avant l’introduction de la vaccination générale des enfants – Suisse 1910-1980
 
Les cas de diphtérie sont montés en flèche après que les vaccins aient été introduits en 1925. Voir le tableau.
 
«  Il est intéressant de noter qu’au cours des dernières décennies, la diminution des maladies infectieuses généralement rapportées s’est produite avant l’introduction de la vaccination contre ces maladies.
 
Selon un rapport de 2002 du Lancet Infectious Diseases [72] – il existe des preuves solides qui montrent  que, sur un plan personnel et environnemental, l’hygiène a réduit la propagation de l’infection – Les résultats de cette étude montrent qu’il existe un effet positif, continu et mesurable de l’hygiène personnelle et collective sur les maladies infectieuses. Le même rapport a montré que les taux bruts de mortalité due aux maladies infectieuses a diminué jusqu’à des niveaux quasi négligeables bien avant l’introduction des pratiques de vaccination universelle. Actuellement, les pays développés présentent des calendriers de vaccination de plus en plus complexes.
 
« C’est au cours des années 1960, que de plus en plus de vaccinations ont été mises en place. Les maladies allergiques, y compris l’asthme, les maladies auto-immunes, le diabète, de nombreux troubles neurologiques – difficultés d’apprentissage TDA, (trouble déficitaire de l’attention), TDAH (déficit d’attention avec hyperactivité, convulsions et autisme – autant de maladies chroniques qui ont retenu l’attention [73].
 
Dans les pays scandinaves, qui ont les taux de mortalité infantile les plus bas, les vaccinations sont volontaires et les nourrissons reçoivent leurs premières vaccinations à 3 mois.
 
«  On notera également que les pays scandinaves ont les taux les plus bas d’autisme par rapport aux autres pays développés, et dont les enfants qui reçoivent un plus grand nombre de vaccins sont aussi vaccinés beaucoup plus tôt [49]
 
Suggestions pour la modification du programme de vaccination de la Pologne – chose qui devrait aussi pouvoir s’appliquer aux Etats-Unis Voir # 8.
 
« Le professeur Majewska – neurobiologiste, Directeur de la Chaire Marie Curie du Département de Pharmacologie et de Physiologie du Système Nerveux à Varsovie – en collaboration avec des pédiatres, a rédigé une proposition de modification du programme de vaccination en Pologne et qui est basé sur une analyse des programmes de vaccination dans d’autres pays de l’Union européenne.
Les propositions sont les suivantes :
 
  • Eliminer le thimérosal de tous les vaccins
  • Supprimer la vaccination des nourrissons contre l’hépatite B (ne vacciner que les nourrissons à haut risque, à savoir les nourrissons de mères infectées).
  • Arrêter la vaccination BCG des nouveau-nés (à utiliser seulement chez des enfants provenant de régions où le pourcentage de patients atteints de tuberculose dépasse 40 pour 100.000)
  • Commencer à vacciner à partir de 4 mois dans le groupe restant des enfants.
  • Abandonner le vaccin anticoquelucheux cellulaire.
  • Administrer un maximum de 3 types de vaccins en une seule journée.
  • Abandonner l’administration de vaccins à virus vivants, ou alors les administrer un à la fois à des intervalles de sécurité.
 
  • Rendre les vaccins monovalents accessibles.
  • Engagement du médecin vaccinateur pour mener un entretien préalable avec les parents au sujet d’éventuelles allergies, asthme, maladies auto-immunes, complications post-vaccinales chez les membres de la famille qui permettrait au médecin de pouvoir prédire si tel ou tel enfant serait susceptible d’avoir des réactions post-vaccinales graves. De tels enfants devraient pouvoir avoir accès à un programme de vaccination individualisé et très prudemment développé.
  • Surveiller l’état de santé des enfants après la vaccination afin de pouvoir dépister à temps des situations qui pourraient nuire à la santé de l’enfant ou mettre sa vie en danger.
  • Créer un programme national d’enregistrement obligatoire des complications vaccinales et des décès dus aux vaccins. Ces données devraient être signalées à l’OMS  et l’information sur les complications devrait être consignée dans le livret de santé de l’enfant [51].
 
Page 138
 
Conclusions
 
Il semble qu’il serait utile d’appliquer le principe de précaution – le principe d’éthique (1988) selon lequel il serait préférable de ne pas mettre en œuvre une nouvelle technologie s’il existait une probabilité, même mal connue d’effets secondaires indésirables, plutôt que de risquer des conséquences incertaines mais potentiellement dangereuses.
 
Commentaire de Catherine Frompovich
 
Ce document est extrêmement précieux parce qu’il met en valeur toute une série d’arguments qui vont dans le sens de ceux qui demandent une vaccination sans danger (aux Etats-Unis et ailleurs). Ce document devrait pouvoir servir de modèle pour un travail de réforme de la vaccination. Ce document confirme aussi la plupart des thèmes repris dans le livre de Catherine Frompovich « Vaccination Voodo, What YOU Don’t Know About Vaccines » [4 Oct. 2013]




Despite the 6.5% stock market rally over the last three months, a handful of billionaires are quietly dumping their American stocks . . . and fast.

Warren Buffett, who has been a cheerleader for U.S. stocks for quite some time, is dumping shares at an alarming rate. He recently complained of “disappointing performance” in dyed-in-the-wool American companies like Johnson & Johnson, Procter & Gamble, and Kraft Foods.

In the latest filing for Buffett’s holding company Berkshire Hathaway, Buffett has been drastically reducing his exposure to stocks that depend on consumer purchasing habits. Berkshire sold roughly 19 million shares of Johnson & Johnson, and reduced his overall stake in “consumer product stocks” by 21%. Berkshire Hathaway also sold its entire stake in California-based computer parts supplier Intel.

With 70% of the U.S. economy dependent on consumer spending, Buffett’s apparent lack of faith in these companies’ future prospects is worrisome.

Unfortunately Buffett isn’t alone.

Fellow billionaire John Paulson, who made a fortune betting on the subprime mortgage meltdown, is clearing out of U.S. stocks too. During the second quarter of the year, Paulson’s hedge fund, Paulson & Co., dumped 14 million shares of JPMorgan Chase. The fund also dumped its entire position in discount retailer Family Dollar and consumer-goods maker Sara Lee.

Finally, billionaire George Soros recently sold nearly all of his bank stocks, including shares of JPMorgan Chase, Citigroup, and Goldman Sachs. Between the three banks, Soros sold more than a million shares.

So why are these billionaires dumping their shares of U.S. companies?

After all, the stock market is still in the midst of its historic rally. Real estate prices have finally leveled off, and for the first time in five years are actually rising in many locations. And the unemployment rate seems to have stabilized.

It’s very likely that these professional investors are aware of specific research that points toward a massive market correction, as much as 90%.

 

NSA spied on United Nations


The German magazine Der Spiegel says the U.S. National Security Agency secretly monitored the U.N.'s internal video conferencing system by decrypting it last year. The weekly said Sunday that documents it obtained from American leaker Edward Snowden show the NSA decoded the system at the U.N.'s headquarters in New York last summer. Quoting leaked NSA documents, the article said the decryption "dramatically increased the data from video phone conferences and the ability to decode the data traffic."

 

Did cocaine use by bankers cause the global financial crisis?


Coked-up bankers caused the credit crunch, according to the former drug tsar David Nutt. One former City worker can well believe it
This was mentioned in the documentary "Inside Job" as well; that cocaine use was very heavy on Wall Street (where they are safe from Bloomberg's stop and frisk). And having seen how cocaine use muddles the mind and clouds any sense of morals or ethics, I agree that it was a contributing factor to the out of control fraud.

 

Monsanto’s GMO Feed Creates Horrific Physical Ailments in Animals

New research is showing some troubling information about animals on the receiving end of industrial agriculture’s big GMO experiment.

 

Oregon Insists: You don't own the rain that falls on your own yard,

 (NaturalNews) There's nothing more refreshing than standing in a cool, summertime rain shower. Or bathing in the warm sunlight on a crisp spring day.

 

Coldest Arctic Summer On Record Keeps Getting Colder

 

Global Sea Ice Area Above Normal In 2013

Global sea ice area has been above normal most of the year, and is averaging 1,600 Manhattans above normal in 2013.

 

Bloodbath Coming? US Margin Debt Reaches 'Danger' Levels, China, Japan Lead Record Investor Flight From US Bonds, 'Hindenburg Omen' Looms Over S&P, Treasury Yields Keep Rising

 

Women suicide bombers hide explosives in their BREAST IMPLANTS as terror experts fear al-Qaida will target flights out of Heathrow

Specialists believe women could have had breast surgery with implants which, if injected with another liquid, will cause a large enough explosion to take down a plane.
Webmaster's Commentary: 
This is just another chunk of government bovine excrement to try and wag terror at us all to scare us into supporting more wars of conquest, not to mention allowing the TSA security gate people to indulge their personal breast fetishes.

This postulated breast bomb has a major technical problem with it being effective, namely that as soon as the second chemical stared to be infected, there would be combustion the needle site. The majority of the liquid already n the breast would not have time to blend with the second chemical to be an effective explosive, and certainly the second breast would not have that second chemical necessary to explode at all.

 

Haiti “Reconstruction”: Luxury Hotels, Sweat Shops and Deregulation for the Foreign Corporate Elite

Haitian author and human rights attorney Ezili Dantò heard Luigi R. Einaudi make this shocking comment in 2004, as Haiti was about to celebrate its 200 years of independence with its first democratically elected President, Jean-Bertrand Aristide.

 

Gold Gone? Germany baffled as Fed bars access to bullion

 

Highest contamination levels yet in seawater off Fukushima plant — 3,800 Bq/liter of tritium

 

Asahi: Radioactive cesium in Fukushima water now 8 times higher than when disaster began

 

Earth orbit changes were key to Antarctic warming that ended last ice age


For more than a century scientists have known that Earth’s ice ages are caused by the wobbling of the planet’s orbit, which changes its orientation to the sun and affects the amount of sunlight reaching higher latitudes, particularly the polar regions.

UN Releases Study On Corruption In Iraq


Interestingly, more than 50 percent of the Study’s participant’s perceived corruption to be on the rise, noting that the average Iraqi Civil Servant must pay at least four bribes per year. This study holds particular significance for the UN’s work in Iraq.
“Corruption continues to affect the lives of the majority of Iraqis,” Dr. Jacqueline Badcock, DSRSG of UNAMI and Resident Representative of UNDP Iraq commented. “This study not only sheds new light on the issue but provides a baseline for the Government of Iraq and the UN to respond.”

Webmaster's Commentary: 
Oh yes, things are sooooooooo much better for the Iraqi people since the US invaded!

Coca-Cola To Defend Aspartame In New Commercial

by Arjun Walia
Coca-Cola plans to run its very first ad defending aspartame and the safety of artificial sweeteners. This move comes as a result of a dramatic drop in sales within the past year.
This is great news; it goes to show how much of an impact we can really make. More people around the planet are making better choices.
Never before have we seen such a shift in planetary perception. Questioning our world and what we surround ourselves with on a daily basis seems to be increasing at an exponential rate. Many people on the planet no longer believe major advertising without questioning the facts. When it comes to aspartame, it’s quite clear that this artificial sweetener can have a devastating effect on human health...

Japan TV reveals cover-up of radioactive ‘black rain’ data — “This is really surprising” — “I feel nothing but resentment” (VIDEO)


Fukushima & Stuxnet

So, to sum it up - The only way Hydrogen could have gotten out of any of the reactors is if one or more of the safety valves let it out, and if any one of those valves had opened enough to let it out there would not have been the extreme pressures inside the reactors, which prevented external water injection. This nails Israel's butt to the wall, the disaster at reactors 1 and 2 was STUXNET ALL THE WAY.
Webmaster's Commentary: 
I guess I am not the only person wanting to know if STUXNET did in fact make Fukushima worse.

Record High Demand For Physical Gold Threatens To Break The Back Of The Paper Gold Market

The demand for physical gold is exploding all over the world, and bullion banks are now experiencing a supply crunch that is absolutely unprecedented. As physical demand continues to rise, the massive Ponzi scheme that the bullion banks have been engaged in is going to become increasingly obvious, and at some point the lack of physical gold is going to break the back of the paper gold market and we are going to see the price of gold go to levels that we have never seen before. You see, the truth is that the central banks of the world and the bullion banks have made “paper promises” that vastly exceed the amount of actual physical gold in existence. This kind of scheme works fine if everyone does not come asking for their gold at the same time. Unfortunately for the ones running this scheme, people are now starting to ask for their gold back and it is causing huge problems.


It's not Morsi vs Military its people vs puppet Government both brands of it. The Burning of gov buildings is being credited to pro Morsi forces. This is bullshit, these people are fighting the gov now for the same reasons they fought Mubarak and Morsi. US media is trying to spin this to create religious and party based in fighting. God brands are not the unifier. The unifier is the same as it always is in every revolution.: Hunger and injustice.

Once you can wrap your head around this , You will never look at this world the same ! ITS ALL A BIG GAME!

Brandon Turbeville
Activist Post
As violent clashes continue across Egypt, more and more evidence arises demonstrating that, much like the early Libyan and Syrian situations, Egypt is facing a foreign-backed destabilization campaign aimed at disrupting the fragile rule of a government fresh on the heels of a counter-coup and attempting to transition from military rule to civilian government.
Indeed, it appears the Egyptian military’s refusal to capitulate to the IMF, [1] slash the living standards of the Egyptian people,[2] and engage in foreign military adventures is not a welcome development amongst the company of the Anglo-Americans.
As a result of these recent events, and only a day after the violence in Egypt began, Barack Obama announced that joint military maneuvers scheduled with the Egyptian military were being suspended...

Fresh off of yesterday’s massacre of at least 638 people and the wounding of over 4,000 others, according to what is likely a low-ball official toll, Egypt’s military junta is loudly defending its crackdown, with Ambassador Ashraf Elkholy insisting that the public protests were “unaccepted in any community” and that any other government would’ve done the same.
Junta officials continue to refer to the civilian protesters as “terrorists” while growing anger at home and abroad seems to be totally lost on them. Officials even bragged about authorizing troops to use “live ammunition” against protesters starting today, even though an overwhelming number of yesterday’s dead were shot by the same sort of ammunition.
Webmaster's Commentary: 
This is only happening, because the unelected junta understands clearly that it has the "carte blanche" from the government of the United States of America to do so.
And I am willing to bet you those casualty numbers are lowballed in the extreme; I would probably, conservately, put them at double, or treble, those numbers the Egyptian government has reported.
And in his speech yesterday on the crisis in Egypt, President Obama said something absolutely stunning:
If I didn't know better, I would had to have come to the conclusion that Obama has been taking master classes from Israel's Prime Minister Netanyahu on Orwellian Double-Speak!!
Unflipping believable!!


The U.S. Army is buying almost 600,000 Soviet AK-47 magazines, enough to hold nearly 18,000,000 rounds of 7.62x39mm ammo which is not standard-issue for either the U.S. military or NATO.

Kerry Says Internet “Makes it Much Harder to Govern” and “Organize” People

Speaking to State Department personnel at the U.S. Embassy in Brasilia, Brazil this past Tuesday, John Kerry made some very revealing comments.  Not only did he pay homage to Henry Kissinger, but he also took the opportunity to demonize the internet and complain about how difficult it has become to control people following the cold war.
In other words, the slaves were easier to keep in line before they had all this information.

“I’m a student of history, and I love to go back and read a particularly great book like [Henry] Kissinger’s book about diplomacy where you think about the eighteenth and nineteenth centuries and the balance of power and how difficult it was for countries to advance their interests and years and years of wars,” Kerry said to a gathering of State Department employees and their families.
“And we sometimes say to ourselves, boy, aren’t we lucky,” Kerry continued.
“Well, folks,” he said, “ever since the end of the Cold War, forces have been unleashed that were tamped down for centuries by dictators, and that was complicated further by this little thing called the internet and the ability of people everywhere to communicate instantaneously and to have more information coming at them in one day than most people can process in months or a year.
“It makes it much harder to govern, makes it much harder to organize people, much harder to find the common interest,” said Kerry
As we reported in the past Jay Rockefeller has been among the biggest detractors of the internet, and earlier this year he even suggested that the FCC should regulate the internet.  This regulation would come under the guise of “anti bullying” legislation, just as the recently proposed internet regulations in the UK are being pushed through under the guise of a pornography ban.
A few years back Jay Rockefeller even suggested that the internet should have never been invented:
Although Jay Rockefeller is nearing retirement, he is still hard at work taking away the small amount of freedom that is left among everyday people. Much like his support of gun control and censorship, when he makes public statements about issues like this, you can be sure that he will follow through when it comes time to push for a new law.


Car bomb attack killed at least 21 people and injured more than 250 in the Southern Suburb in Beirut. The area is a stronghold of the Lebanese resistance movement Hezbollah.
Timing:
The seventh anniversary of Lebanon 2006 war. The war which lasted 33 days between Israel and Hezbollah, ended on August, 14, 2006.
A week ago, Hezbollah bombed an Israeli force penetrated borders. Israeli media announced that 4 soldiers were injured. Hezbollah’s Secretary-General, Hassan Nasrullah officially adopted the bombing during long televised interview on Beirut-based Al-Mayadeen Satellite Channel.
40 days ago, Car bomb attacked commercial complex in Beir al-’Abd, Beirut’s Southern Suburb. Soon, Syrian opposition militia adopted the attack.
Who wants to attack Hezbollah’s stronghold? and what is the possible message?


It is hard to believe in a country where the president of the United States is routinely demonstrated against and heckled, let alone governors, Members of Congress, etc.
But the Constitution apparently does not permit interrupting an Israeli speaker on campus.
A student who does jeopardizes his future as his “crime” will appear on his permanent record.
THIS is the Israel lobby at work.


It turns out that the NSA's domestic and world-wide surveillance apparatus is even more extensive than we thought. Bluntly: The government has commandeered the Internet. Most of the largest Internet companies provide information to the NSA, betraying their users. Some, as we've learned, fight and lose. Others cooperate, either out of patriotism or because they believe it's easier that way.
---------------------------------------------------
by EZ Links alt news portal
http://beyondprophecy.blogspot.ca/p/hot-news.html


Webmaster's Commentary: 
Modern steel-framed buildings do not collapse from fire. So what brought down World Trade Center 7, which was built stronger than the normal building code because it housed US Government offices?



Aucun commentaire: